COURANTS POLITIQUES

Les idées politiques de Fénelon peuvent se résumer à un socialisme d’État, agraire et chrétien imposé par une aristocratie présidée par un roi

Les idées politiques de Fénelon Par Roland Mousnier, Professeur à l'Université de Strasbourg

François de Salignac de La Mothe-Fénelon [1651-1715] archevêque de Cambrais est un écrivain français. Conseiller spirituel de grands hommes politiques, il devient aussi leur mentor politique malgré son manque d’expérience concrète dans ce domaine. Ayant à cœur de réaliser l’utopie d’une société vivant selon l’idéal monastique de pauvreté, d’humilité et de travail, il imagine un […]

Les idées politiques de Fénelon Par Roland Mousnier, Professeur à l'Université de Strasbourg Lire la suite »

La légitimité selon Joseph de Maistre

La légitimité selon Joseph de Maistre Le « mystique de la tradition », par Alain Néry

Joseph de Maistre (1753-1821) n’est pas français, mais il voit dans la monarchie française le modèle même de la civilisation, aussi la violence du phénomène révolutionnaire le plonge-t-il dans un abîme de détresse. Moins méthodique qu’un Bonald, Maistre développe une pensée inquiète, angoissée — voire désespérée —, qui pose les vraies questions sur la mort

La légitimité selon Joseph de Maistre Le « mystique de la tradition », par Alain Néry Lire la suite »

La question de la légitimité du pouvoir politique, par Guy Augé . La légitimité est le graal du pouvoir, car elle permet l'obéissance libre.

La question de la légitimité du pouvoir politique La légitimité, ou l’obéissance libre, par Guy Augé (1979)

Dans la cité traditionnelle, le bien commun est réalisé par l’obéissance librement consentie au roi légitime, en ce que lui-même est soumis à un ordre supérieur à toute volonté humaine. Avec la modernité, l’homme proclame son autonomie, son affranchissement de tout ordre dont il n’est pas la source. Aucune limite transcendante ne bornant plus la

La question de la légitimité du pouvoir politique La légitimité, ou l’obéissance libre, par Guy Augé (1979) Lire la suite »

Les « Libres propos » de Hitler révèlent un pur produit de la modernité

Les « Libres propos » de Hitler révèlent un pur produit de la modernité Échantillon d’une pensée anti-chrétienne

Ces citations de Hitler montrent un homme aux préoccupations très modernes : — Vivre en communion avec la nature ; — Prêcher la tolérance religieuse ; — Faire triompher la « raison » contre l’ennemi irréductible que constitue l’Église catholique ; — « Libérer » l’homme des autorités traditionnelles par la révolution ; — Abandonner

Les « Libres propos » de Hitler révèlent un pur produit de la modernité Échantillon d’une pensée anti-chrétienne Lire la suite »

Introduction à la légitimité, un éclairage actuel sur les enjeux politiques et civilisationnels.

« Introduction à la légitimité », un livre pour restaurer la société traditionnelle Recensions de Virginie Vota (critique littéraire) et de Marie-Pauline Deswarte (Professeur de droit public)

L’Introduction à la légitimité est un livre de philosophie politique qui recherche l’origine de cette obéissance libre présente dans nombre de sociétés traditionnelles, mais dont Alexis de Tocqueville déplore la disparition* dans les sociétés de la modernité. L’ouvrage constitue une synthèse des travaux de recherche et de formation menés, depuis plus de vingt ans, au

« Introduction à la légitimité », un livre pour restaurer la société traditionnelle Recensions de Virginie Vota (critique littéraire) et de Marie-Pauline Deswarte (Professeur de droit public) Lire la suite »

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement (1842) Louis-Philippe-Joseph d’Orléans (1747-1793)

Ce Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement est incontestablement à charge, mais il est bien renseigné par le journaliste. Pourquoi les partisans de la branche cadette d’Orléans — qui ignorent le principe d’indisponibilité de la Couronne — ne reconnaissent-ils pas les renonciations publiques du duc d’Orléans au trône de France ? « je déclare

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement (1842) Louis-Philippe-Joseph d’Orléans (1747-1793) Lire la suite »

Cahiers politiques du Camp chouan. Une formation politique complète.

Cahiers politiques du Camp chouan L'A.B.C. du royalisme dans des Cahiers politiques

Le site Vive le Roy propose déjà plusieurs outils de formation comme son Programme des études politiques. Les Cahiers politiques du Camp chouan constituent, eux-aussi, une synthèse de la pensée royaliste facilement utilisable dans le cadre d’un travail en cellule d’étude. Chaque année, de nouveaux textes illustrant la pensée légitimiste sont ainsi publiés dans ces

Cahiers politiques du Camp chouan L'A.B.C. du royalisme dans des Cahiers politiques Lire la suite »

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony Le piège du parlementarisme (1980)

Les régimes révolutionnaires ont toujours affaibli un pays. Aussi, après la défaite militaire de Napoléon III à Sedan en 1870, les Français, épris de paix, portent une majorité de députés royalistes à l’Assemblée. Mais le régime démocratique est une machine à perdre les gens de bonne foi. Par naïveté, manque de principes et de formation,

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony Le piège du parlementarisme (1980) Lire la suite »

Histoire de la légitimité

L’histoire de la légitimité de 1883 à nos jours De la résistance au modernisme

L’histoire de la légitimité — et du mouvement légitimiste qui l’a portée — est celle de la fidélité à l’ordre naturel de la monarchie traditionnelle, et celle du refus de tout ralliement à la modernité : – 1830 et 1883 : refus du ralliement aux Orléans qui prétendent se faire rois en violant les Lois Fondamentales

L’histoire de la légitimité de 1883 à nos jours De la résistance au modernisme Lire la suite »

La révolution orléaniste de 1830 provoque la chouannerie légitimiste de 1832

La révolution orléaniste de 1830 Les causes de l’insurrection de 1832

La révolution orléaniste de 1830 renverse le roi légitime Charles X et propulse un rejeton de la branche cadette d’Orléans porté par la haute-finance : Louis-Philippe. Si dans la monarchie traditionnelle, le roi tient son autorité de Dieu et l’exerce pour le bien commun, l’usurpateur Louis-Philippe ne peut invoquer cette transcendance, aussi se réclame-t-il de

La révolution orléaniste de 1830 Les causes de l’insurrection de 1832 Lire la suite »

Translate »
Retour en haut