DÉFINITIONS

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement (1842) Louis-Philippe-Joseph d’Orléans (1747-1793)

Ce Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement est incontestablement à charge, mais il est bien renseigné par le journaliste. Pourquoi les partisans de la branche cadette d’Orléans — qui ignorent le principe d’indisponibilité de la Couronne — ne reconnaissent-ils pas les renonciations publiques du duc d’Orléans au trône de France ? « je déclare […]

Portrait de Philippe Égalité par Alfred Nettement (1842) Louis-Philippe-Joseph d’Orléans (1747-1793) Lire la suite »

Cérémonie du toucher des écrouelles par Charles X à l’hospice Saint-Marcoul, le 31 mai 1825.

Cérémonie du toucher des écrouelles par Charles X Relation de ce qui s’est passé à l’hospice Saint-Marcoul, le 31 mai 1825

La cérémonie du toucher des écrouelles par Charles X se tient le 31 mai 1825,  soit deux jours après son sacre. Le Roi se rend à l’hospice Saint-Marcoul de Reims afin de perpétuer la tradition des rois thaumaturges. Les religieuses de Saint-Marcoul ont relaté cet événement — et joint des procès verbaux de guérisons —

Cérémonie du toucher des écrouelles par Charles X Relation de ce qui s’est passé à l’hospice Saint-Marcoul, le 31 mai 1825 Lire la suite »

Société traditionnelle et société bourgeoise. Bourgeoisie absolue

Société traditionnelle et société bourgeoise « La bourgeoisie est l'autre nom de la société moderne » (François Furet)

Durant tout notre propos, nous ne parlerons nullement du bourgeois traditionaliste désireux de transmettre à ses enfants une société harmonieuse fondée sur la loi naturelle voulue par le Créateur, une société dont la finalité terrestre est le bien commun. Le bourgeois dont il est ici question est celui prophétisé par Thomas Hobbes : le bourgeois

Société traditionnelle et société bourgeoise « La bourgeoisie est l'autre nom de la société moderne » (François Furet) Lire la suite »

La Gnose contre la Foi

La gnose contre la Foi Histoire d'une tumeur au sein de l'Église

La gnose est une végétation parasite du christianisme qui prétend donner l’accès à une connaissance ésotérique cachée dans le message du Christ ainsi que dans le rituel traditionnel de l’Église catholique. Dans son Adversus hæreses, saint Irénée (IIe siècle ap. J.-C.) explique la méthode de recrutement des initiés gnostiques — elle n’a pas changé depuis le Ier

La gnose contre la Foi Histoire d'une tumeur au sein de l'Église Lire la suite »

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony Le piège du parlementarisme (1980)

Les régimes révolutionnaires ont toujours affaibli un pays. Aussi, après la défaite militaire de Napoléon III à Sedan en 1870, les Français, épris de paix, portent une majorité de députés royalistes à l’Assemblée. Mais le régime démocratique est une machine à perdre les gens de bonne foi. Par naïveté, manque de principes et de formation,

Les légitimistes à la naissance de la IIIe République, par Alain Bony Le piège du parlementarisme (1980) Lire la suite »

Portrait robot du bourgeois

Portrait robot du bourgeois, par Régine Pernoud De la bourgeoisie révolutionnaire qui renverse Charles X

La Révolution de juillet porte au pouvoir une bourgeoisie éprise de modernité qui ne connaît que deux dogmes : la loi du libre échange et la propriété privée rendue « inviolable et sacrée » par la Déclaration des droits de l’homme. Rien ne l’insupporte autant qu’une monarchie traditionnelle — soucieuse d’encadrer les activités commerciales et

Portrait robot du bourgeois, par Régine Pernoud De la bourgeoisie révolutionnaire qui renverse Charles X Lire la suite »

Les conflits entre les parlements et le roi de France

Les conflits entre les parlements et le roi de France, par Michel Antoine Sens et portée des réformes du chancelier de Maupeou

Les parlements sont des cours établies par la monarchie pour aider le souverain à s’acquitter de son devoir de rendre la justice. Les magistrats sont tenus d’acheter leur charge, et cette vénalité des offices contribue à renflouer les caisses de l’État. Cependant le système se dévoie au fil du temps : charges devenues quasi héréditaires,

Les conflits entre les parlements et le roi de France, par Michel Antoine Sens et portée des réformes du chancelier de Maupeou Lire la suite »

Histoire de la légitimité

L’histoire de la légitimité de 1883 à nos jours De la résistance au modernisme

L’histoire de la légitimité — et du mouvement légitimiste qui l’a portée — est celle de la fidélité à l’ordre naturel de la monarchie traditionnelle, et celle du refus de tout ralliement à la modernité : – 1830 et 1883 : refus du ralliement aux Orléans qui prétendent se faire rois en violant les Lois Fondamentales

L’histoire de la légitimité de 1883 à nos jours De la résistance au modernisme Lire la suite »

modèle du discours révolutionnaire

Modèle du discours révolutionnaire, par Joseph de Maistre (1799) Discours du citoyen Cherchemot

Maistre nous livre ici le modèle du discours révolutionnaire. En effet, on y trouve : – L’utilisation de mots clefs propres à susciter passions et pensées réflexes. – L’invocation du mythe du progrès de l’homme et de la philosophie des Lumières (ou art social) pour façonner l’opinion et élever l’humanité à un stade supérieur. –

Modèle du discours révolutionnaire, par Joseph de Maistre (1799) Discours du citoyen Cherchemot Lire la suite »

La révolution orléaniste de 1830 provoque la chouannerie légitimiste de 1832

La révolution orléaniste de 1830 Les causes de l’insurrection de 1832

La révolution orléaniste de 1830 renverse le roi légitime Charles X et propulse un rejeton de la branche cadette d’Orléans porté par la haute-finance : Louis-Philippe. Si dans la monarchie traditionnelle, le roi tient son autorité de Dieu et l’exerce pour le bien commun, l’usurpateur Louis-Philippe ne peut invoquer cette transcendance, aussi se réclame-t-il de

La révolution orléaniste de 1830 Les causes de l’insurrection de 1832 Lire la suite »

Translate »
Retour en haut