Philosophie

Les réflexions philosophiques d’Augustin Cochin

Les réflexions philosophiques d’Augustin Cochin Abstraction révolutionnaire et réalisme catholique

Les réflexions philosophiques d’Augustin Cochin procèdent de ses recherches historiques dans les archives révolutionnaires. Le découvreur du mécanisme des sociétés de pensée compare alors leurs fondements philosophiques à ceux de la pensée chrétienne. En effet, à rebrousse-poil de l’esprit du temps, Cochin revendique haut et fort sa foi catholique, car « foi et raison ne […]

Les réflexions philosophiques d’Augustin Cochin Abstraction révolutionnaire et réalisme catholique Lire la suite »

Introduction à la légitimité, un éclairage actuel sur les enjeux politiques et civilisationnels.

« Introduction à la légitimité », un livre pour restaurer la société traditionnelle Recensions de Virginie Vota (critique littéraire) et de Marie-Pauline Deswarte (Professeur de droit public)

L’Introduction à la légitimité est un livre de philosophie politique qui recherche l’origine de cette obéissance libre présente dans nombre de sociétés traditionnelles, mais dont Alexis de Tocqueville déplore la disparition* dans les sociétés de la modernité. L’ouvrage constitue une synthèse des travaux de recherche et de formation menés, depuis plus de vingt ans, au

« Introduction à la légitimité », un livre pour restaurer la société traditionnelle Recensions de Virginie Vota (critique littéraire) et de Marie-Pauline Deswarte (Professeur de droit public) Lire la suite »

modèle du discours révolutionnaire

Modèle du discours révolutionnaire, par Joseph de Maistre (1799) Discours du citoyen Cherchemot

Maistre nous livre ici le modèle du discours révolutionnaire. En effet, on y trouve : – L’utilisation de mots clefs propres à susciter passions et pensées réflexes. – L’invocation du mythe du progrès de l’homme et de la philosophie des Lumières (ou art social) pour façonner l’opinion et élever l’humanité à un stade supérieur. –

Modèle du discours révolutionnaire, par Joseph de Maistre (1799) Discours du citoyen Cherchemot Lire la suite »

Augustin Cochin : dernières notes

Introduction à l’ouvrage sur les dernières notes d’Augustin Cochin D’après la préface de Michel de Boüard (1935)

À partir de ses travaux historiques sur la genèse de la Révolution, Augustin Cochin (1876-1916) met en lumière la sociologie et la philosophie de la modernité pour la comparer à la conception classique, réaliste et chrétienne de l’homme. Contrairement aux sociétés modernes qui se fondent sur les théories d’idéologues pour ensuite contraindre le réel, la

Introduction à l’ouvrage sur les dernières notes d’Augustin Cochin D’après la préface de Michel de Boüard (1935) Lire la suite »

Voter le moindre mal, c'est voter pour le mal.

Voter : du moindre mal au vote utile Communion Tradicionalista Carlista

L’argument du « moindre mal » est régulièrement invoqué en période électorale afin d’obliger en conscience catholiques et monarchistes à voter pour tel ou tel candidat. Or c’est précisément cet argument qui constitue le mécanisme permettant l’instauration du pire des régimes. La philosophe Hannah Arendt — qui a consacré sa vie à la recherche des

Voter : du moindre mal au vote utile Communion Tradicionalista Carlista Lire la suite »

Principes de légitimité

Principes de légitimité Aux sources de la politique

En cette époque sombre où la modernité dévoile désormais sans masque ses ambitions totalitaires, en ces temps de détresse où s’étend le spectre des guerres civiles, les principes de légitimité — fondés sur la loi naturelle — se dressent comme une bannière d’espoir et de paix. « Légitimistes de tous les pays, unissez-vous ! »,

Principes de légitimité Aux sources de la politique Lire la suite »

Nietzsche, ou l’esprit de subversion. La fausse anti-modernité d’un élitiste individualiste ; certes anti-démocrate, mais anti-chrétien.

Nietzsche, ou l’esprit de subversion La fausse anti-modernité d’un élitiste individualiste, par Jacques Galy (1976)

Des philosophes comme Éric Vœgelin ont montré que la modernité s’identifie à un processus de divinisation de l’homme, à son autonomie de la tutelle divine, et la croyance progressiste en un sens de l’histoire. Ainsi, par sa seule volonté, l’homme pourrait être acteur de son progrès vers l’homme-dieu et se faire l’artisan de l’établissement d’un

Nietzsche, ou l’esprit de subversion La fausse anti-modernité d’un élitiste individualiste, par Jacques Galy (1976) Lire la suite »

L’abolition de l’homme par C.S. Lewis. Quand le philosophe — et auteur des Chroniques de Narnia — dévoile l'horizon de la modernité.

L’abolition de l’homme par C.S. Lewis (1898-1963) Ou l’horizon de la modernité

La prophétie de l’abolition de l’homme par C.S. Lewis mettant en cause l’éducation moderne est d’une brûlante actualité. En effet, l’éducation traditionnelle a pour finalité de montrer à chacun comment se conformer à notre nature, à cette loi naturelle que Lewis — l’auteur du Monde de Narnia — choisit d’appeler : le Tao. « Seul le

L’abolition de l’homme par C.S. Lewis (1898-1963) Ou l’horizon de la modernité Lire la suite »

Translate »
Retour en haut